Jean-Marie Gueullette

  • Jean-Marie Gueullette cherche dans cet essai à comprendre de manière renouvelée les raisons profondes des difficultés de relation entre médecins et ostéopathes. Une telle approche permet d'interroger aussi bien l'ostéopathie sur ses paradoxes internes et ses faiblesses que la médecine dans le regard qu'elle est capable de porter sur autre qu'elle-même. Proximités et différences profondes sont repérables dans cette comparaison entre les deux pratiques. Sur une base anatomique commune, des manières de penser divergentes sont mobilisées, analytique dans la médecine, systémique en ostéopathie.

  • Arthur Hildreth (né en 1863), est un compagnon de la première heure du fondateur de l'ostéopathie, A.T.Still, dont il fut l' élève. Il a participé à la fondation du premier collège d'ostéopathie, a été impliqué dans la reconnaissance de l'ostéopathie aux USA et a été directeur de l'hôpital psychiatrique ostéopathique. C'est un personnage majeur et un témoin privilégié des cinquante premières années de l'histoire de l'ostéopathie qu'il retrace dans cet ouvrage.
    L'ouvrage est important pour les ostéopathes français car il apporte des informations sur la façon de traiter de A.T. Still. Il expose, avec des cas cliniques, le processus diagnostique et décrit les traitements thérapeutiques. On apprend ainsi que les traitements pouvaient se répéter plusieurs fois par jours, pendant des semaines et des mois, ce qui explique le développement des infirmeries et des hôpitaux ostéopathiques. L'ostéopathie traitait des pathologies lourdes et des pathologies psychiatriques avec succès.

empty