Roland Coutanceau

  • Ce livre se propose de disséquer « l'anatomie de la destructivité humaine ».
    Après avoir présenté des repérages législatifs, les auteurs s'intéressent aux aspects psychopathologiques du passage à l'acte violent (destructivité, troubles de la personnalité, violence fondamentale, passion de détruire...).
    Les thématiques classiques sont traitées (violence sur enfant, crimes passionnels, serial killer...) ainsi que les thématiques spécifiques (violences des enfants, des femmes...).
    La violence dans le champ social est présente à travers le terrorisme, la guerre, les « casseurs », holligans...
    Les prises en charge des victimes et des auteurs de violence font l'objet d'une dernière partie.

  • Pourquoi l'amour et le couple sécrètent-ils de la violence ? Comment expliquer que certains hommes passent à l'acte là où d'autres, la majorité heureusement, s'arrêtent ? Comment la violence peut-elle surgir au coeur même d'une lune de miel ? Quels sont les ressorts du crime passionnel ? Peut-on soigner un homme violent ? Comment aider une femme à se confier ? Existe-t-il des hommes battus ? Passion exacerbée, désir fusionnel, jalousie, possessivité, tentation d'emprise, peur de la perte : Roland Coutanceau aide à mieux comprendre les conditions et les mécanismes de la violence dans la vie du couple. Il explique comment mieux vivre dans le respect et l'égalité ou accepter de se séparer sans harceler l'autre. Surtout, il nous invite à réfléchir aux réponses les plus adéquates pour traiter, mais aussi prévenir ce problème de société. Vivre ensemble est un bonheur, mais aussi un défi, le défi de l'intimité. Psychiatre des hôpitaux, psychanalyste, psycho-criminologue, expert près la cour d'appel de Versailles et près la Cour de cassation, Roland Coutanceau est aussi président de la Ligue française de santé mentale.

  • Phobique, hystérique, mégalo, parano, névrotique, pervers-narcissique : ces mots de psy ont infiltré le langage courant et à la moindre saute d'humeur, nous voilà affublés d'un de ces adjectifs ! Le Dr Coutanceau remet ces termes à leur place, car ils désignent des troubles psychologiques sérieux, dont furent affectés certains personnages de l'histoire politique, artistique ou criminelle, qui traversent ce livre pour mieux nous montrer que nous n'en sommes pas à ce stade !
    Cela dit, sommes-nous tous pour autant « normaux », et est-ce souhaitable ? Être un peu mégalo n'aide-t-il pas à avoir confiance en soi ? Un brin de paranoïa ne permet-il pas d'envisager tous les problèmes qui peuvent se présenter dans une situation difficile ? Et est-il si agréable d'être un individu lisse, sans aspérités, désespérément normal et générateur d'ennui ?
    À travers son expérience et des anecdotes édifiantes, Roland Coutanceau nous aide à cerner notre personnalité, mais aussi celle de notre entourage. En mesurant le degré de gravité de nos défauts de comportement respectifs, nous pourrons mieux gérer la mosaïque des traits de caractère de chacun d'entre nous. Et en étudiant l'impact de nos « tendances » sur notre vie, nous pourrons décider de changer certaines façons d'agir ou de réagir, et rester ainsi en harmonie avec nous-mêmes et avec les autres.
    Sans oublier - et l'auteur se charge de nous en convaincre - qu'« un grain de folie, ça peut servir ! »

  • Cet ouvrage présente tous les éléments cliniques et thérapeutiques autour de la question de l'agression sexuelle (auteurs et victimes). Repère aussi bien pour le champ Santé que pour la sphère Justice, il expose : La clinique de type psycho-criminologique et psychosexologique des différents auteurs ; Les stratégies de prise en charge médico-psychologiques ou éducativo-criminologiques ; Les problématiques de l'expertise et de l'évaluation (clinique qualitative et clinique actuarielle quantitative pour en apprécier la dangerosité criminologique) ; Les problématiques spécifiques ; Des repères psychopathologiques (la question du traumatisme et de la résilience ; la problématique de la perversion) ; L'aspect institutionnel et éthique. Il s'adresse à tous les professionnels, quelle que soit leur formation de départ (psychologues, psychiatres, infirmiers, éducateurs, travailleurs sociaux, avocats, magistrats, officiers de police, pénitentiaires...) dont la pratique évolue vers la prise en compte d'une dimension criminologique. Il intéressera aussi tout citoyen voulant comprendre pour être éclairé.

  • En France, comme dans tous les pays démocratiques, l'émergence de la thématique de la violence conjugale a connu trois mouvements successifs dans son développement : la reconnaissance des victimes, l'intérêt pour la prise en charge des auteurs et la sensibilité aux enfants exposés à la violence.
    Il s'agit de distinguer les situations donnant lieu à séparation et celles où le couple poursuit une vie commune. Les différentes prises en charge sont présentées en précisant les indications de l'accompagnement familial. En contrepoint, est exposé un regard en fonction de la culture, après avoir rappelé les éléments statistiques, les repérages législatifs et leur évolution.
    Ce livre propose d'éclairer ces trois aspects - victimes, auteurs, enfants exposés -, pour répondre à des questions que chacun se pose : pourquoi un si long silence ? Quel accompagnement après le dévoilement ? Au-delà du suivi individuel, quelles indications pour la prise en charge du couple et de la famille ?
    Cet ouvrage est conçu avec un esprit d'ouverture, sans préjugés dogmatiques, pour aider professionnels et proches à mieux accompagner et prévenir.

  • La sexualité relève de la sphère individuelle interpersonnelle et psychoaffective. La question de la rencontre avec l'autre y est fondamentale. Lorsqu'elle est imposée, elle devient violence qui fait effraction dans l'intime. Se pose alors la question de transgression, déviance et passage à l'acte. Les enjeux diagnostiques, pronostiques et curatifs interrogent quotidiennement les professionnels du sanitaire et social mais aussi du pénal et de l'éducatif. Cet ouvrage propose un état des lieux des savoirs et des pratiques autour des axes de l'évaluation, de la prise en charge et de la prévention tant du côté des victimes que du côté des auteurs de violences sexuelles.

  • « Libérer la parole » : telle est la consigne à laquelle les auteurs ont répondu en rédigeant leur chapitre. Cela a été ainsi l'occasion de susciter, chez des psy représentants des courants ou des sensibilités différents, l'expression de thématiques, les inspirant particulièrement.
    Au-delà des différences conceptuelles, et des techniques thérapeutiques, il s'agit de développer l'esprit de thérapies humanistes.

  • La victimologie, science criminelle s'intéressant aux victimes en général (d'attentats, d'accidents, mais aussi de tous les traumatismes subis), s'enrichit régulièrement des nouvelles avancées dans les domaines qu'elle couvre (législatif, thérapeutique, préventif...). Roland Coutanceau et Carole Damiani ont fait appel aux meilleurs spécialistes pour qu'ils témoignent chacun de leurs connaissances et de leurs expériences dans leur domaine de compétence. Ainsi ils proposent un ouvrage complet et actualisé sur ce sujet.
    Avec  Myriam QUEMENER, Thierry ALBERNHE, Didier BOURGEOIS, Samia LAHYA, Olivier FOSSARD, Claude BARROIS, François LEBIGOT, Yves-Hiram HAESEVOETS, Muriel SALMONA, Louis CROCQ, Jean-Luc VIAUX, Liliane DALIGAND, Marie-Odile BESSET, Ouahida GRETTER, Adeline LALOUM, Marie PELETTE, Gabrielle DOUIEB, Michel DELAGE, Cyril TARQUINIO, Pascale TARQUINIO, Camille TARQUINIO, Joanna SMITH, Victor SIMON, Marie ANAUT, Robert CARIO  

  • Du harcèlement au viol, la violence sexuelle représente un enjeu de santé publique. Les victimes souffrent d'anxieté, de dépression, d'état de stress post-traumatique...
    Cet ouvrage collectif souligne l'évolution des pratiques pour une meilleure prise en charge des victimes, avec un suivi de guidance pour l'entourage, donnant aux professionnels et aux proches des clefs pour mieux accompagner les victimes.
    Parallèlement, émergent des pistes pour la prévention.
    Les nombreux auteurs de ce livre, qui prennent en charge aussi bien des victimes que des auteurs de violence sexuelle, inscrivent leur démarche dans une sensibilité ouverte, pragmatique et humaniste.

  • En France, comme dans tous les pays démocratiques, l'émergence de la thématique de la violence conjugale a connu trois mouvements successifs dans son développement : la reconnaissance des victimes, l'intérêt pour la prise en charge des auteurs et la sensibilité aux enfants exposés à la violence.
    Il s'agit de distinguer les situations donnant lieu à séparation et celles où le couple poursuit une vie commune. Les différentes prises en charge sont présentées en précisant les indications de l'accompagnement familial. En contrepoint, est exposé un regard en fonction de la culture, après avoir rappelé les éléments statistiques, les repérages législatifs et leur évolution.
    Ce livre propose d'éclairer ces trois aspects (victimes, auteurs, enfants exposés), pour répondre à des questions que chacun se pose : pourquoi un si long silence ? Quel accompagnement après le dévoilement ? Au-delà du suivi individuel, quelles indications pour la prise en charge du couple et de la famille ? Cet ouvrage est conçu avec un esprit d'ouverture, sans préjugés dogmatiques, pour aider professionnels et proches à mieux accompagner et prévenir.

  • On estime que de 5 à 15% de la population adulte présente un trouble de la personnalité. Ni psychotique, ni névrotique, ni pervers, ni normal : qui est véritablement concerné? C´est à cette question que répond le nouvel ouvrage coordonné par Roland Coutanceau et Johanna Smith en traitant le sujet sous tous ses angles: la clinique, la psychopathologie, l´évaluation, la victimologie, la prise en charge, l´aspect institutionnel. Car mieux appréhender le type de fonctionnement de ces sujets est nécessaire pour mieux les accompagner dans une sociabilisation adaptée.

  • Parallèlement à la recherche des qualités « cachées » dans la dynamique de la résilience : lucidité, courage, optimisme, créativité, humour, imaginaire, ce livre s´intéresse à tout ce qui se joue de résilient dans les relations interpersonnelles, que ce soit dans des espaces clos (couple, famille, institution, entreprise) ou dans l´environnement social (société, cultures). Quant aux facteurs culturels, le défi pour la psychiatrie sociale est de les prendre tous en compte ; en situant la complémentarité d´une ethnopsychiatrie qui surligne les différences, et une ethnopsychiatrie humaniste qui souligne l´universalité de certains ressorts de l´âme humaine. L´originalité de cet ouvrage est de mettre en lumière les souffrances, intrapsychiques ou propres à la relation interpersonnelle ou au groupe, afin de les surmonter et de faire de chacun d´entre nous un sujet capable de résilience pour qu´il retrouve son identité et sa place au sein du groupe.

  • 15 auteurs experts dans leur domaine proposent 10 idées chacun pour développer le bien être ou prévenir les conflits et la souffrance psychique.

  • Quelle est la souffrance spécifique d'un père, d'une mère, d'un fils, d'une compagne ou d'un compagnon ? À l'arrière-plan de la souffrance émerge une représentation ou un imaginaire dont le sujet est victime. Cet ouvrage propose un regard sur les aléas de la souffrance dans la filiation et dans le lien du couple. Il décrit les représentations de la vie en famille. Les questions autour de la sexualité (hétérosexualité et homosexualité), du mariage « pour tous », de l'adoption et de la procréation sont traitées. Parallèlement sont prises en considération les différentes cultures dans leur rapport au sein de la famille.

  • Dans la galaxie des psychothérapies et de la prise en charge éducative, on peut recenser un grand nombre de techniques, et une grande diversité de repérages théoriques. La question que pose ce livre est provocatrice : y a-t-il véritablement changement ? En fin de compte, peut-on changer ? Chaque auteur a traité ce défi du changement dans sa pratique de terrain en explicitant les ressorts qui accompagnent une véritable évolution. Ce thème du changement concerne aussi bien les névrotiques, les troubles de la personnalité que les sujets normaux, les victimes d´agression et les auteurs.

  • La bonne santé mentale implique d'avoir établi un équilibre entre les divers aspects de sa vie : social, physique, mental, économique, et spirituel. Dans cet ouvrage, des psys montrent comment dans chacun de ces aspects, et quelles que soient les situations, les patients peuvent mobiliser leurs qualités psychiques afin de trouver l'équilibre, l'humeur stable, et le plaisir relationnel et intra-psychique. Avec: Philippe Brenot, Michel Delage, Professeur Lejoyeux, Professeur Michel Debout, Bernard Durand, Patrick Lemoine, Marie-France Hirigoyen, Patrick Legeron, Eric Verdier, Odon Vallet, Pierre Canoui, Stéphanie Larchanche, Marie Jo Bourdin, Daria Rostirolla.

  • La reviviscence traumatique. Mais l'expérience clinique montre que certaines personnes ont pu développer des facteurs de protection. Confronter ces deux notions complémentaires est l'objet de cet ouvrage qui traite de l'évaluation et de la prise en charge des victimes (et des auteurs) en regard de la réalité clinique post-traumatique et interroge l'évolution favorable parfois spectaculaire d'autres situations post-traumatiques.

  • La réflexion sur la souffrance au travail s'est développée en trois étapes :
    - Compréhension du phénomène avec des thématiques comme le stress, le burn-out, le harcèlement ;
    - Mise en place d'analyse de situations avec une première prévention, celle des signes psychosociaux ;
    - Émergence d'une véritable réflexion sur le management qualitatif.
    Ce livre restitue ce mouvement en trois vagues successives. Dans une société en mutation, les rapports et les relations au travail méritent un regard lucide, réaliste mais aussi créatif. Les tensions sont dans l'ordre des choses, même si leur chronicisation peut être problématique.
    Le fil conducteur du livre est de faire émerger une réflexion sur le management qualitatif et de nouvelles inspirations, dans les relations au travail.
    Dans le collectif d'auteurs, des références sur le sujet : Patrick Legeron, Eric Albert, Pr. Michel Debout, Pr. Nicolas Combalbert, Olivier Tirmarche, Marie Peze.Mais aussi des analystes de la santé mentale : Boris Cyrulnik, Rachid Bennegadi, Serge Bornstein, Marie France Hirigoyen, Roland Coutanceau.

empty