Yves Guillard

  • Réduire une scoliose ou harmoniser la longueur des jambes chez un humain, changer l'aplomb chez un cheval, ce sont quelques-uns des résultats inespérés obtenus dès la première séance en harmonisant la Torsion Physiologique.

    Cette nouvelle notion vient enrichir la physiologie de l'ostéopathie en complétant le Mécanisme Respiratoire Primaire découvert par Sutherland au début du xxe siècle. Elle permet d'envisager le corps dans ses trois dimensions, tout en dépassant les clivages entre ostéopathies crânienne, viscérale ou articulaire. De même l'approche de l'ostéopathie comparée aborde le mammifère dans sa globalité : qu'il soit bipède ou quadrupède, humain ou animal, son fonctionnement est souvent très proche, tout comme les traitements à lui appliquer.

    La prise en compte du fait que la mise sur deux (ou quatre) pattes du mammifère est souvent longue et difficile à acquérir permet de comprendre que la position debout ne s'est pas faite automatiquement à partir du sol. Tout au contraire, elle est le fruit d'une construction laborieuse pour n'arriver, finalement, qu'à un compromis plus ou moins bancal. En effet, les humains présentent généralement une jambe plus courte que l'autre, tandis que beaucoup de quadrupèdes souffrent de problèmes d'aplomb.

    Le paradoxe de la nouvelle approche présentée ici est que des résultats surprenants sont obtenus grâce à des techniques ostéopathiques simples, tout en douceur, mais subtiles. Au-delà du traitement de la scoliose ou des défauts d'aplomb, elles permettent également de résoudre un grand nombre de lésions ostéopathiques rencontrées aussi bien chez l'humain que chez l'animal. En effet, celles-ci rentrent généralement dans l'un des trois dysfonctionnements de la Torsion Physiologique (parascoliose, Torsion Accentuée ou Torsion Inversée) dont la clé se trouve à trois niveaux (respectivement le bassin, l'abdomen et le thorax). Le diagnostic de ces trois schémas lésionnels est facile chez l'humain comme chez le quadrupède.

    Cet ouvrage s'adresse à l'ensemble des ostéopathes : son but est d'initier les uns et les autres à une approche originale de la physiologie de l'ostéopathie, ainsi qu'aux traitements qui en découlent. L'intérêt de l'ostéopathie comparée est de permettre à chaque praticien de s'ouvrir à la compréhension de ces mêmes phénomènes chez des mammifères qu'il n'a pas l'habitude d'aborder (quadrupèdes pour les uns, bipèdes pour les autres). Prenant ainsi du recul, chacun deviendra plus performant dans sa discipline.

    Deux stages d'application de ce livre sont prévus cette année 2013 :
    - L'un, réservé à l'ostéopathie humaine, se déroulera à Montréal du 12 au 14 avril, - L'autre envisagera la pratique de l'ostéopathie comparée quadrupèdes/humains.
    Il se déroulera à Paris à l'automne et sera organisé par l'association Viola Frymann.
    Renseignements sur le site de Yves Guillard : http://www.torsion-physiologique.fr/

  • Dans cet ouvrage, Yves Guillard, ostéopathe DO, apporte une contribution originale à l'art ostéopathique, dans la lignée des pères fondateurs A.T.
    Still et W.G. Sutherland. Vingt-cinq années de pratique pendant lesquelles il a abordé sans a priori le corps humain lui ont permis de faire un certain nombre de découvertes et d'élaborer un protocole d'examen et de traitement. Ceux-ci débouchent sur des applications thérapeutiques concrètes et efficaces. Partant de l'observation de la vie intra-utérine du bébé - pour lequel il a mis au point une nouvelle approche de soin - et des répercussions que celle-ci peut avoir sur les blocages crâniens, puis du développement du très jeune enfant, il en est arrivé à une nouvelle compréhension de l'origine des scolioses et à une technique simple pour en supprimer la cause.
    Cette expérience l'a conduit à élaborer le concept de " parascoliose " qui concerne près de 80 % des personnes présentant un déséquilibre de leur biomécanique corporelle. La libération de cette parascoliose, qui s'effectue de manière douce et rapide, devient alors un élément clé du traitement ostéopathique. Poursuivant sa réflexion, l'auteur en vient à introduire la notion de Torsion Physiologique globale, qui constitue un apport majeur à la physiologie ostéopathique.
    Ces recherches permettent d'envisager la biomécanique d'un regard neuf et de redonner toute son importance à la cambrure lombaire, spécificité des êtres humains. Cet ouvrage, destiné en premier lieu aux professionnels et aux étudiants, pourra être lu avec profit par les patients et par toute personne qui s'intéresse à la santé et au corps humain.

  • La Torsion Physiologique est un mouvement transmis à l'ensemble des tissus du corps par l'impulsion de la Flexion de la symphyse sphéno-basilaire : libre, l'harmonie du corps est respectée ; bloqué, des schémas dysfonctionnels se mettent en place et perturbent la santé des patients. Elle envisage le corps dans ses trois dimensions, tout en dépassant les clivages entre ostéopathies crânienne, viscérale ou articulaire, et s'applique au mammifère qu'il soit humain ou quadrupède. Elle se traduit par une spirale ascendante chez l'humain et une spirale crâniale chez le quadrupède. La Torsion Physiologique ne s'exprime le plus souvent que partiellement, car elle ne peut dépasser certains blocages provoquant ainsi un vieillissement prématuré de la structure. Plusieurs techniques permettent de restaurer son fonctionnement sont décrites ici. Une fois imprégné de ces principes, chaque ostéopathe pourra développer son approche personnelle.

empty