• Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit? Qu'il va m'enseigner mon métier? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur coeur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre.

  • Soigner l'hôpital Nouv.

    S'appuyant sur de nombreux témoignages de soignants et aussi sur des documents officiels, cet ouvrage révèle la réalité d'un système de santé aujourd'hui très en difficulté, particulièrement après la pandémie du Covid-19. Il décrit la désorganisation des hôpitaux publics, la détresse de leurs personnels, le flot­tement des positions gouvernementales... Pour éclairer cet état des lieux, il revient sur l'histoire de l'hôpital public, de sa création en 1941 à nos jours ; il décrit no­tamment la politique d'austérité mise en oeuvre par les différents gouvernements depuis quarante ans et en particulier les choix successifs qui ont contribué à dégrader progressivement les capacités du système hospitalier. En découle une équation problématique : notre popula­tion est vieillissante, notre taux de natalité encore élevé et notre système hospitalier engorgé, en burn out chronique. Réfutant l'idée que l'hôpital est une entreprise comme les autres, qui doit générer du profit, Pierre Ivorra propose de réformer l'hôpital public en visant une meilleure gestion des ressources. S'appuyant sur ses compétences d'écono­miste, il formule un programme concret de réhabilitation, à court et moyen terme, afin de recréer un cercle vertueux, en reliant le financement de la santé publique à l'activité des entreprises et à la création des emplois.

  • En trente-cinq ans de médecine d'urgence, je n'avais jamais connu cela. Un mal inconnu, invisible, qui tue les malades et leurs soignants. Un mal qui a mis l'économie de la planète à genoux, a expédié toute une population en prison pendant deux mois, a affamé les misérables et fait trembler les puissants. Un mal qui a failli faire s'effondrer le dernier rempart d'une société moderne, son système hospitalier.
    Tout mon univers de médecin, de chercheur, de professeur : ma vie. Je dirige le SAMU d'Avicenne à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, dans le département le plus pauvre de France qui a battu tous les records de mortalité du pays, dans la pire crise médicale depuis la Seconde Guerre mondiale. Est-ce que ce mal allait nous submerger, nous annihiler, comme une peste du Moyen Age envoyée par un ange de la mort, né aux confins du monde asiatique ? Trois mois de lutte acharnée.
    Trois mois, c'est une éternité. Et demain ? A quoi tout cela aura-t-il servi ? Oui, j'ai peur de nouveau. Peur du jour d'après. Moi, je sais une chose : je ne serai plus jamais comme avant.

  • Personne ne pensait une pandémie envisageable dans nos sociétés modernes. Une « crise sanitaire d'ampleur » a pourtant provoqué sur le plan international un phénomène de déstabilisation et d'effondrement en jeu de dominos. Il convenait d'inventer des réponses immédiates, concrètes et agiles.
    C'est au coeur de la crise, devant les lendemains incertains, quand le surplus d'informations condamnait au silence toute analyse, qu'une équipe de cent chercheurs rassemblés autour de l'éthicien Emmanuel Hirsch a décidé d'engager la réflexion. De la philosophie à l'anthropologie, de l'économie à l'épidémiologie, de la sociologie aux sciences politiques, ils retracent pour nous ce qu'est l'expérience d'un inattendu qu'il nous faut désormais penser, intégrer et surmonter ensemble.
    L'urgence politique actuelle consiste à créer les conditions favorables aux approfondissements, aux concertations et aux arbitrages. Une crise sociale sans précédent pourrait constituer l'autre rebond de cette menace pandémique. Comment décider de choix vitaux ?
    Un livre incisif, au coeur de l'engagement, décisif pour comprendre, anticiper, se mobiliser et relever les défis d'une pandémie ou de toute autre crise sanitaire à venir.

  • La covid-19, à l'origine d'une crise sanitaire mondiale sans précédent, a pourtant eu des précédents : SRAS, sida, vache folle, grippe aviaire, rage, Ébola, chikungunya...
    Ces maladies émergentes ou réémergentes sont-elles une fatalité contre lesquelles seules sont possibles des réponses comme le confinement général, ou sont-elles révélatrices des rapports contestables (et de plus en plus contestés) que nous entretenons avec le monde vivant ?
    François Moutou n'a pas attendu le confinement pour relire l'histoire des maladies et des épidémies à la lumière des relations que nous entretenons avec les autres composantes de la biodiversité. Un regard pas banal sur la cohabitation du monde des humains avec les mondes animaux, sans oublier le cortège de microorganismes qui les accompagne, qui aide à mieux appréhender la vie et à mieux nous situer : au milieu des autres espèces et non au-dessus... Un regard qui, en somme, dédramatise et nous responsabilise, et qu'il était bon de proposer dans une nouvelle édition mise à jour !

  • Des couloirs transformés en hébergements de fortune, des personnels de santé au bord de la crise de nerfs, des mobilisations récurrentes, nombreux sont les signes d'une période éprouvante pour l'hôpital public. Pourtant, aux protestations réclamant des moyens supplémentaires, les différents gouvernements et experts des systèmes de santé répondent que le problème de l'hôpital n'est en rien financier mais organisationnel et qu'il suffirait de repenser sa place dans le système de santé, son organisation et ses missions. L'hôpital serait en crise, il faudrait en réformer le mode de gestion afin de le rendre économiquement performant et de répondre aux « attentes » des « usagers ».
    Contre cette vision sommaire et simplificatrice, cet ouvrage décrypte la fabrication des différentes « crises » de l'hôpital public, dans leurs dimensions financière, organisationnelle et territoriale. A partir de plusieurs enquêtes sur les personnels hospitaliers et les conditions d'exercice de leur métier, il montre que les réformes entreprises depuis les années 1980 ont progressivement fragilisé l'organisation des soins au point d'en interroger aujourd'hui la pertinence et de promouvoir l'« innovation » comme remède miracle aux maux hospitaliers. Cette superposition de crises implique ainsi différentes façons de dire les problèmes et par là, les solutions à apporter. Derrière ces lectures concurrentielles et parfois antagonistes se joue en fait la conception même du rôle et de la place de l'hôpital public. Un débat démocratique qu'il est temps d'engager.

  • Crise des Urgences, crise de la psychiatrie, crise de l'hôpital public, manque de médecins traitants... Notre santé va mal.

    Pourrons-nous tous être soignés demain ? Avec quelle qualité de soins ? Et à quel prix ? Pouvons-nous encore sauver notre système de santé ?

    Vingt-huit experts et professionnels de la santé, médecins, infirmiers, patients, sociologues, politistes, économistes, géographes posent un diagnostic global et demandent une révolution en profondeur de notre système : partager autrement le travail entre l'hôpital et la médecine de ville, et en finir avec l'hôpital-entreprise. Construire des communautés de soignants - médecins, infirmiers, paramédicaux -, faire des patients de véritables partenaires, remettre la prévention au centre, répartir les moyens sur l'ensemble du territoire...
    />
    Il est temps de sauver notre santé.

    Une vision adaptée aux défis du XXIe siècle.

    Un projet concret pour refonder l'hôpital, les Urgences, la médecine de ville et la recherche.

  • Le mot " éthique ", lorsqu'il est appliqué aux sciences et à la médecine du vivant, semble recouvrir indifféremment " l'éthique médicale " proprement dite, c'est-à-dire l'exigence d'un certain comportement de la médecine au service du malade, et la bioéthique, qui est la mise en forme à partir d'une recherche pluridisciplinaire d'un questionnement sur les conflits de valeurs suscités par le développement techno-scientifique dans le domaine du vivant.
    Ces deux termes ont, du reste, des champs d'application voisins ou croisés lorsqu'il s'agit du don d'organe ou de l'assistance à la procréation. Didier Sicard clarifie les enjeux respectifs et communs de l'éthique médicale et de la bioéthique. Il met ainsi en perspective les notions de consentement, de préservation du secret, ou encore de non-discrimination, essentielles à cette éthique appliquée.

  • Ce manuel permet de préparer efficacement les épreuves :
    - d'admissibilité : synthèse et commentaire de texte, à partir d'un corpus de documents) ;
    - d'admission : entretien devant un jury, à partir d'un dossier.

  • Avec les nanotechnologies, on façonne aujourd'hui la matière atome par atome pour concevoir des objets aux propriétés fantastiques : plus résistants que l'acier et plus légers que le plastique, antibactériens et autonettoyants, élastiques à volonté, capables de transporter les médicaments au coeur des cellules choisies... Les "nanos" permettent des avancées insoupçonnées dans beaucoup de domaines mais le rêve vire au cauchemar : alors que les industriels en ont déjà placé dans des milliers de produits du quotidien (aliments, cosmétiques, vêtements, appareils ménagers, matériaux de construction...), leur toxicité se révèle effrayante.
    L'enquête de Roger Lenglet dresse l'état des lieux des applications et des entreprises impliquées. Elle dévoile aussi des études sanitaires restées dans l'ombre jusqu'à présent. Le résultat est explosif, à la hauteur de la centaine de milliards d'euros de financements publics que les promoteurs ont déjà captés en Europe et dans le monde pour développer ce marché très juteux.
    Roger Lenglet, l'auteur du grand livre sur les neurotoxiques (Menace sur nos neurones, Actes Sud, 2011) indique non seulement le niveau de toxicité de chaque type de nanos mais établit aussi une liste des produits concernés.
    Par ailleurs, il révèle comment les lobbies industriels sont parvenus à emballer les décideurs politiques. Et comment ils ont déjoué la réglementation qui les obligeait à tester les nanos avant de les diffuser.
    La France (mais aussi les autres pays dits "riches") a voulu prendre ce "virage fabuleux" à la vitesse maximale en misant sur l'innocuité des nanos. Choix dramatiquement dangereux. Un nouvel exemple de ce qui se produit quand on fait confiance, dans le domaine de la santé publique, aux industriels et aux chercheurs qui sont juges et parties dans des affaires qui rapportent gros.
    Première enquête en France sur la toxicité des nanos qui envahissent nos corps, s'installent au coeur de nos cellules où elles jouent avec nos gènes et causent des dégâts à faire pâlir de jalousie les cancérogènes classiques.
    Le scandale de ces nouveaux poisons est sur le point d'éclater.

  • Pratiques soignantes et crises sanitaires Nouv.

    Organisé en neuf grands chapitres : la prise en soin du patient de la réadaptation à la rééducation, les personnes âgées en UCC, les soins palliatifs, la relation de soins, la psychiatrie, la recherche, les perspectives éthiques, la formation et la gestion de l'incertitude, l'ouvrage pose les bases de l'amélioration des prises en soins et des pratiques dans un contexte inédit et incertain. Au fil des contributions, les notions d'adaptabilité, de transfert des savoirs et des savoir-faire, de capacités d'apprentissage rapide, de réactivité, de polyvalence et de créativité apparaissent comme autant d'atouts pour les soignants. Alors que la pandémie entre dans une nouvelle phase, la lecture des témoignages et des retours d'expérience ouvre des perspectives d'amélioration des pratiques dès l'accueil des personnes, infectées ou non, et de leurs proches jusqu'à leur accompagnement en fin de vie lorsque la situation le nécessite. Fruit de la collaboration de douze auteurs, d'horizons et d'expériences cliniques différents et complémentaires, l'ouvrage s'adresse à tous les soignants.

  • Ce guide dresse le paysage français des métiers de la santé. Il inventorie, en les détaillant, chaque profession médicale et paramédicale ainsi que les formations et les diplômes pour y accéder. Il précise toutes les possibilités d'exercice : à l'hôpital ou en libéral, en collectivité publique ou privée, dans la recherche ou encore dans l'humanitaire.

  • Analyser les mécanismes et les enjeux qui ont conduit aux impasses d'un régime normatif révélées par la tragique actualité sanitaire, mais aussi dégager de nouvelles voies pour reconstruire l'hôpital sans oublier que soigner, c'est d'abord de la présence, du soin humain et technique, des équipements, des lits, et pas seulement un processus optimisé.
    Cet ouvrage est issu non pas d'une analyse de circonstance à la faveur de la crise sanitaire mondiale lié à l'épidémie de coronavirus, mais d'un véritable travail clinique mené dans la durée et dans l'épaisseur des fonctionnements hospitaliers concrets. Ayant une expérience d'intervention de plus d'une vingtaine d'années dans le secteur sanitaire et médico-social, Corine Cauvin Renault met au jour les contradictions et les tiraillements dans lesquels sont engagés les professionnels soignants, entre humanisme et souci d'efficacité, dans un milieu de travail de plus en plus complexe. Mais au-delà de ce constat, l'auteure déplie les mécanismes et les enjeux qui ont conduit aux impasses de ce régime normatif, révélées par la tragique actualité sanitaire. Elle contribue ainsi à dégager de nouvelles voies pour reconstruire l'hôpital en réconciliant les différentes logiques hospitalières - médicale, soignante, gestionnaire - qui ne doivent pas oublier que soigner, c'est d'abord de la présence, du soin humain et technique, des équipements, des lits, et pas seulement un processus optimisé.

  • Ce livre est construit à partir de références théoriques et de pratiques académiques, mises en lien avec des expériences cliniques de terrain. Son objectif est de fournir des éléments clairs et utiles pour se repérer dans le secteur des relaxations thérapeutiques. Il présente les points forts de différentes méthodes et identifie des approches distinctes mais complémentaires pouvant coexister. Replacer l'usager au centre de ses soins est une notion qui gagne du terrain et que l'ouvrage encourage et questionne, au même titre que la nécessité de décloisonner les approches professionnelles et de favoriser l'appropriation des différentes pratiques psychocorporelles. L'approche ici développée est une illustration concrète de ce postulat : partir de l'usager et de ses besoins pour constituer un travail en relaxation thérapeutique individualisé, reproductible (donc autonomisant) et évaluable. Différentes propositions, sous forme de modèles existants, invitent à la créativité en permettant au soignant/relaxateur et à l'usager/relaxant de rester des sujets pensants dans le domaine de la santé. Ouvrage collectif, fruit de la collaboration et de la coécriture d'une vingtaine d'auteurs - aides-soignants, infirmiers, psychiatres, moniteurs, éducateurs, pharmaciens, art-thérapeutes, psychologues, psychomotriciens, puéricultrices, cadres de santé et formateurs, ce livre s'adresse aux professionnels de santé, aux aidants et aux usagers souhaitant intégrer les relaxations thérapeutiques à leur pratique professionnelle ou personnelle.

  • Cet ouvrage aborde de manière simple les principales maladies professionnelles et environnementales du XXIe siècle, avec pour chacune :
    - La présentation des principaux métiers/situations professionnelles et environnementales concernés ;
    - Les principaux agents en cause ;
    - Les caractéristiques cliniques de chaque maladie ;
    - Les mécanismes impliqués ;
    - Des investigations complémentaires/métrologie d'ambiance à prescrire ;
    - Des données médico-légales/tableaux ;
    - La conduite à tenir/prévention/thérapeutique ;
    - Des notions peu connues ;
    - Des encarts « à retenir » ;
    - Des exemples de cas clinique ;
    - Une mise au point concernant un aspect particulier de chaque maladie ;
    - Une bibliographie pour aller plus loin.

  • Destiné à l'ensemble des professionnels du secteur, ce guide propose une synthèse des principaux dispositifs et concepts clés de l'aide et de l'action sociale. Plus de 120 entrées fournissent les points de repère essentiels pour la connaissance des terminologies. Chacun des termes traités comporte :
    - une définition précise ;
    - une explication détaillée retraçant l'historique ;
    - les principales références administratives et juridiques ;
    - une bibliographie.
    Régulièrement actualisé, l'ouvrage dessine clairement et méthodologiquement les contours et les dispositifs d'un domaine devenu foisonnant et complexe au fil des années.

  • Préserver son capital santé dans son environnement professionnel, c'est un objectif essentiel pour chacun.
    Ce livre pour se coacher soi-même et conserver son énergie permet de comprendre les mécanismes du stress qui peuvent impacter votre santé au travail et d'agir en utilisant les outils adaptés. Il propose une approche individualisée, non collective et permet de responsabiliser les personnes sur leur propre santé au travail.
    L'ouvrage est enrichi de nombreux témoignages (médecin du travail, astronaute, Prix Nobel de chimie, collaborateurs..) et d'exercices pour traiter chaque manifestation de stress.

  • Comment et pourquoi l'industrie chimique a-t-elle pu libérer dans l'eau, dans l'air, dans le sol, dans les aliments et jusque dans le sang des nouveau-nés plus de 70 millions de molécules chimiques ? Pourquoi des maladies comme le cancer, l'obésité, le diabète, Alzheimer, Parkinson, l'asthme et même l'autisme augmentent-elles toutes en même temps ? Que contient vraiment l'eau dite potable ? Comment les transnationales ont-elles organisé une désinformation planétaire sur cet empoisonnement universel ? Peut-on y échapper ? Une enquête redoutable sur l'invasion effrayante des produits chimiques dans notre quotidien et notre environnement.

  • La grande transformation hospitalière ; vers un hôpital comme lieu d'expériences existentielles Nouv.

    L'enchaînement des réformes à partir des années 1990 a été dénommé la "grande transformation hospitalière" . Les organisations de santé ont profondément évolué, enracinant le malaise des médecins et des soignants. L'auteur propose un modèle développé en gestion, appuyé sur la théorie des organisations, pour caractériser les raisons du phénomène. Il en fournit une interprétation fonctionnelle, culturelle et politique, cherche à définir ce qu'est devenu l'hôpital aujourd'hui et ce qu'il pourrait redevenir, soit un lieu d'humanisation de l'être humain au coeur de l'espace public.

  • L'éthique n'est plus une option pour la science : elle doit devenir constitutive de sa vision.

    L'éthique de la recherche scientifique devient une préoccupation grandissante dont l'arrière-plan philosophique est lié à une éthique de la responsabilité. Les nouveaux territoires de l'éthique de la recherche - intelligence artificielle, édition du génome, neurosciences, etc. - impliquent une redéfinition du contrat qui lie science et société, en étant attentif à la fois aux responsabilités engagées et aux vulnérabilités suscitées par l'impact de certaines innovations. L'enjeu est ici de définir les contours de la responsabilité du scientifique et de la communauté scientifique, dans une visée collective et prospective.

  • Introduction à l'économie politique de la santé Nouv.

    À partir d'une triple perspective : théorique, historique et critique, cet ouvrage dresse un panorama inédit appuyé sur des exemples concrets tirés des systèmes étrangers. Le système français est analysé au fil du texte et en annexe à la lumière des concepts évoqués.
    - Quelle est sa définition ?
    - Quels sont les besoins prioritaires ?
    - A quelles autres valeurs la santé est-elle confrontée ?
    - Comment concilier les intérêts des patients, des offreurs de soins, des citoyens ? Les réponses à ces questions très politiques déterminent l'allocation des ressources et façonnent les institutions qui vont régir les relations entre patients et offreurs de soins.

  • L'Economie de la Santé est devenue une véritable discipline proposant des outils pour comprendre et gérer la croissance rapide des besoins et des dépenses de santé ainsi que les organisations des systèmes de santé dans le monde.
    Ceci souligne la complexité des problèmes et la multitude des politiques de contrôle à la recherche d'un équilibre difficile entre équité etliberté.
    L'ouvrage développe à travers 8 grands chapitres, les données indispensables dans le domaine de l'economie de la santé et les enjeux des dernières innovations en évaluation dans le domaine de la santé : La planification de la santé, Loffre et de la demandede santé, Les dépenses de santé, Le contrôle des coûts, Les méthodes et les outils de lévaluation médico-économique, L'évaluation des innovations technologiques, L'organisation des systèmes de santé et Lenvironnement idéologique et éthique. La maquette en bichromie et les contenus synthétiques et étayés de nombreux tableaux et schémasfont de cet ouvrage une référence pratique pour les étudiants et praticiens.

  • Le Dr François Pelen a une conviction : la médecine et sa gestion doivent sortir de leurs vieilles habitudes dépassées et technocratiques pour entrer de plain-pied dans le monde économique et l'ère du partage des informations.
    En France, l'administration a pris le dessus à l'hôpital en exigeant des résultats comptables et mis les médecins de ville sous pression. La survenue de la Covid-19 a fait exploser un système moins préparé qu'attendu à une crise de grande ampleur. Sans un dévouement extraordinaire des professionnels de santé, la catastrophe aurait été encore plus violente. Pour tirer les leçons des lacunes récemment mises en lumière, les médecins sont appelés à devenir des entrepreneurs, mais pas comme les autres.
    Prenant appui sur Point Vision, son propre modèle de soins ophtalmologiques, le Dr François Pelen propose une vision globale de la médecine, en insistant sur un point essentiel : s'il faut intégrer les nouvelles technologies à la pratique médicale, y compris l'intelligence artificielle, la relation entre le médecin et son patient demeure le pilier fondamental de la médecine du xxie siècle.

empty