• «Le Centre hospitalier holistique de Tourmens est un hôpital public. On y reçoit et on y soigne tout le monde, sans discrimination et avec bienveillance. Mais les préjugés envers son approche féministe et inclusive des soins et de l'enseignement sont tenaces.
    Depuis sa création, en 2024, les hommes qui s'enrôlent à l'École des soignantes du CHHT n'ont jamais été nombreux : l'année où j'ai commencé ma formation, j'étais l'un des rares inscrits. J'espère que nous ne serons pas les derniers.
    Je m'appelle Hannah Mitzvah. Aujourd'hui, 12 janvier 2039, je commence ma résidence. L'officiante de l'unité à laquelle je suis affecté se nomme Jean ("Djinn") Atwood. C'est une figure légendaire de la santé des femmes.
    Je me demande ce qu'elle fait chez les folles.»

  • Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit? Qu'il va m'enseigner mon métier? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur coeur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre.

  • Tel est le chemin éternel de l'humanisme : comment l'homme a cherché à se construire, à grandir, entrelacé avec ses comparses, pour grandir le tout, et non seulement lui-même, pour donner droit de cité à l'éthique, et ni plus ni moins aux hommes. Quand la civilisation n'est pas soin, elle n'est rien.
    Cynthia Fleury Soigner, la chose est ingrate, laborieuse, elle prend du temps, ce temps qui est confisqué, ce temps qui n'est plus habité par les humanités. Ici se déploie une tentative de soigner l'incurie du monde, de poser au coeur du soin, de la santé, et plus généralement, dans nos relations avec les autres, l'exigence de rendre la vulnérabilité capacitaire et de porter l'existence de tous comme un enjeu propre, dans toutes les circonstances de la vie.
    Cynthia Fleury expose une vision humaniste de la vulnérabilité, inséparable de la puissance régénératrice des individus ; elle conduit à une réflexion sur l'hôpital comme institution, sur les pratiques du monde soignant et sur les espaces de formation et d'échanges qui y sont liés, où les humanités doivent prendre racine et promouvoir une vie sociale et politique fondée sur l'attention créatrice de chacun à chacun.

  • Madame O. revient et nous dévoile d'autres fragments de sa vie... Avec cette nouvelle version, les auteurs ont souhaité actualiser et surtout enrichir leur best-seller d'un chapitre supplémentaire. Cette version comprend dix chapitres. Les neuf premiers nous éclairent sur les techniques de manipulation qui peuvent être - et qui sont - quotidiennement utilisées en face à face (entre deux personnes, le manipulateur et le manipulé), pour le meilleur comme pour le pire. Le dixième chapitre, totalement inédit, nous éclaire sur les techniques de manipulation de masse, utilisées par les professionnels du marketing pour modeler, à notre insu, nos idées, nos goûts et nos façons de consommer.

  • L'Écho rochelais, 18 juillet 1860.
    «Comme il n'est bruit, dans notre ville, que d'une métamorphose étrange, extraordinaire en physiologie médicale, nous allons en dire quelques mots, d'après des renseignements pris à bonne source.
    Une jeune fille, âgée de vingt et un ans, institutrice aussi remarquable par les sentiments élevés du coeur que par une instruction solide, avait vécu, pieuse et modeste, jusqu'à ce jour, dans l'ignorance d'elle- même, c'est-à-dire dans la croyance d'être ce qu'elle paraissait dans l'opinion de tous, bien qu'il y ait eu, pour gens d'expérience, des particularités organiques qui eussent dû faire naître l'étonnement, puis le doute, et, par le doute, la lumière ; mais l'éducation chrétienne de la jeune fille était l'innocent bandeau qui lui voilait la vérité.
    Enfin, tout récemment, une circonstance fortuite est venue jeter un certain doute dans son esprit ; appel a été fait à la science, et une erreur de sexe a été reconnue... La jeune fille était tout simplement un jeune homme.»

  • L'apparition de la médecine, comme l'invention des dieux, est marquée par le refus du mal. L'animal le subit, l'homme a toujours voulu l'affronter. Depuis ses balbutiements, 3 500 ans avant notre ère, jusqu'à la révolution du XIXe siècle et l'avènement de la médecine moderne aux XXe et XXIe siècles, l'art de soigner et de soulager les souffrances n'a jamais cessé d'évoluer.
    À travers ses progrès parfois chaotiques et ses bouleversements, avec ses praticiens brillants - Hippocrate, Ambroise Paré ou Bichat - comme avec ses docteurs obscurs, l'histoire de la médecine est une aventure faite de convictions, de doutes et de passion.

  • Le jeune prince africain semble comblé par les dieux. Il a la beauté, la force et la gaieté. Sans peine, il apprend à maîtriser les arts de la lutte, de la danse et de la chasse. Mais dès qu'il veut parler, immanquablement, le prince bégaye. Lui, le superbe, est incapable de s'exprimer. La blessure de son orgueil grandit avec lui et le prince une fois adulte n'est plus que haine. Il fait la guerre sans fin, devient le plus terrible des guerriers. Les victoires se multiplient, sa blessure demeure. Épuisé, le prince quitte le monde des hommes pour celui des animaux, « le pays étrange des êtres qui vont sans mots ». Au terme de cette initiation, le prince aura appris l'amour, le bonheur et la façon de se passer de mots.

  • Rien de plus fragile que la faculté humaine d'admettre la réalité, d'accepter sans réserves l'impérieuse prérogative du réel.
    Cette faculté se trouve si souvent prise en défaut qu'il semble raisonnable d'imaginer qu'elle n'implique pas la reconnaissance d'un droit imprescriptible - celui du réel à être perçu - mais figure plutôt une sorte de tolérance, conditionnelle et provisoire. le réel n'est généralement admis que sous certaines conditons et seulement jusqu'à un certain point : s'il abuse et se montre déplaisant, la tolérance est suspendue.
    Un arrêt de perception met alors la conscience à l'abri de tout spectacle indésirable. quant au réel, s'il insiste et tient absolument à être perçu, il pourra toujours aller se faire voir ailleurs.
    Cet essai vise à illustrer le lien entre l'illusion et le double, à montrer que la structure fondamentale de l'illusion n'est autre que la structure paradoxale du double. paradoxale, car la notin de double implique en elle-même un paradoxe : d'être à la fois elle-même et l'autre.

    Nouvelle édition revue et augmentée

  • S'appuyant sur de nombreux témoignages de soignants et aussi sur des documents officiels, cet ouvrage révèle la réalité d'un système de santé aujourd'hui très en difficulté, particulièrement après la pandémie du Covid-19. Il décrit la désorganisation des hôpitaux publics, la détresse de leurs personnels, le flot­tement des positions gouvernementales... Pour éclairer cet état des lieux, il revient sur l'histoire de l'hôpital public, de sa création en 1941 à nos jours ; il décrit no­tamment la politique d'austérité mise en oeuvre par les différents gouvernements depuis quarante ans et en particulier les choix successifs qui ont contribué à dégrader progressivement les capacités du système hospitalier. En découle une équation problématique : notre popula­tion est vieillissante, notre taux de natalité encore élevé et notre système hospitalier engorgé, en burn out chronique. Réfutant l'idée que l'hôpital est une entreprise comme les autres, qui doit générer du profit, Pierre Ivorra propose de réformer l'hôpital public en visant une meilleure gestion des ressources. S'appuyant sur ses compétences d'écono­miste, il formule un programme concret de réhabilitation, à court et moyen terme, afin de recréer un cercle vertueux, en reliant le financement de la santé publique à l'activité des entreprises et à la création des emplois.

  • La 9e édition d'un livre unique qui réunit informations médicales et conseils de mamans !

    Véritable mine d'informations concrètes et rassurantes, ce livre est le résultat de l'étroite collaboration entre les experts du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) et du groupe aufeminin. Ils ont compilé leur savoir pour le rendre accessible à toutes et vous permettre de vivre pleinement la merveilleuse aventure de votre grossesse. Les spécialistes du domaine (gynécologues, sages-femmes, pédiatres, pédopsychiatres, acupuncteurs, homéopathes...) répondent avec bienveillance à toutes les questions que vous vous posez pour vous aider à :

    Comprendre tous les mécanismes de votre grossesse, du désir d'enfant à la fécondation ;
    Suivre votre grossesse, mois par mois, semaine après semaine ;
    /> Décrypter ce que le médecin voit et recherche à l'échographie ;
    Connaître les traitements possibles contre les petits maux ;
    Préparer votre accouchement ;
    Anticiper votre retour à la maison avec bébé ;
    Effectuer toutes les démarches administratives...
    Un guide ultra complet :près de 500 pages, 140 schémas explicatifs, 45 échographies décryptées et de nombreuses vidéos gratuites pour suivre mois par mois l'évolution de votre grossesse et préparer l'arrivée de bébé.

  • Ces dernières années, le jeûne intermittent - le fait de jeûner sur de courtes durées à des intervalles de temps définis - est devenu de plus en plus populaire. Si certains médecins ont d'abord alerté sur les supposés dangers de cette pratique, les recherches scientifiques récentes ont depuis validé la non dangerosité de cette pratique mais ont également apporté des preuves convaincantes de ses bienfaits pour notre santé.

    Cependant, pour celles et ceux qui souhaitent essayer et adopter le jeûne intermittent, ce régime peut être intimidant et source de nombreuses questions : à quelle fréquence puis-je manger ? Pourrai-je me concentrer au travail ? Aurai-je assez d'énergie pour faire du sport ? Et surtout, n'aurai-je pas toujours faim ? Découvrez dans ce livre le programme du Dr Jason Fung, expert mondial du jeûne, de sa collègue Megan Ramos et d'Eve Mayer, qui a expérimenté ce programme. Ils se sont associés pour rédiger un guide unique en son genre, qui répond aux questions les plus courantes sur le jeûne et propose un programme personnalisable qui fournit de vrais résultats.

    Ce guide complet, unique et accessible permet de développer une routine de jeûne durable et bénéfique qui offre des résultats spectaculaires tout au long de la vie.

  • Et si on écoutait les femmes ?
    La violence thérapeutique faite aux femmes naît en même temps que la médecine moderne. Auparavant jugées comme sorcières, elles ont été qualifiées d'hystériques, de dépressives et, maintenant, de bipolaires. Pratiquée longtemps essentiellement par des hommes, la science médicale a enfermé les femmes dans ces catégories. Qu'il s'agisse de psychiatrie, de gynécologie, de médecine générale ou de toute autre forme de prise en charge, la relation thérapeutique est encore trop souvent sourde aux symptômes et à la souffrance des femmes.

    S'appuyant sur des situations cliniques, tirées des archives médicales et de son expérience de psychiatre et psychanalyste, Thierry Delcourt retrace l'histoire de ces violences afin d'éclairer sur les conditions d'un soin respectueux. Il ne s'agit pas d'un procès de la médecine actuelle dont les progrès sont fascinants, ni des soignants qui tentent de soulager les patientes. Il s'agit de permettre que les femmes se libèrent des mauvais traitements qu'elles subissent encore quand la maladie les place en posture de faiblesse, quand des thérapeutes n'écoutent pas leur parole.

  • Déprime, anxiété, constipation, douleurs lombaires, migraines, difficultés d'endormissements... La médecine traditionnelle chinoise (MTC) se montre parfaitement efficace pour traiter de nombreuses pathologies parmi les plus courantes.

    Ce système médical à part entière, qui a fait ses preuves pendant des milliers d'années et connaît un récent engouement en Occident, est pourtant encore mal connu car en réalité très complexe.

    Il repose sur une vision globale de l'être humain dans laquelle la notion d'équilibre entre la psyché et le corps est primordiale.

    En faisant des passerelles avec la médecine occidentale, cet ouvrage très pédagogique explique de façon claire les concepts fondateurs de la MTC, essentiels pour comprendre sa manière d'appréhender les symptômes, ses moyens de diagnostic et de traitement. Outre ces aspects théoriques essentiels, l'auteur propose une partie pratique richement illustrée de schémas et de témoignages, tirés de ses nombreuses années de pratique. Et puisque la MTC met l'accent sur la prévention et l'entretien de la santé, nous trouverez dans ce livre des conseils en automassage, en activité physique et relatifs au mode de vie pour donner à notre corps et à votre esprit les moyens de vivre longtemps en bonne santé.

  • Les étapes majeures sont, dans la trajectoire de l'enfant, ces moments de passage intenses mais critiques qu'il doit traverser pour arriver à l'adolescence, puis à l'âge adulte.
    Le sevrage, la motricité, la propreté, les relations avec les autres sont les épreuves mêmes sur lesquelles il se construit à la conquête de son autonomie. Forte de son expérience de thérapeute et de sa vie familiale, Françoise Dolto nous montre dans des exemples de vie quotidienne comment les difficultés non résolues dans l'éducation provoquent la souffrance. Elle nous invite à «parler vrai», à adopter une «attitude flexible, vivante, toujours en éveil, à l'écoute».
    Sans cesse, Françoise Dolto nous dit que le petit d'homme est un être de langage et que l'éduquer c'est le rendre autonome, «lui donner les règles, les repères, les interdits majeurs qui lui assureront cette sécurité existentielle qui seule peut soutenir son dynamisme et les forces vives de son désir».

  • Le Pilates, loin d'être une simple méthode d'entraînement sportif, constitue un véritable système de conditionnement physique et mental destiné à renforcer le corps, à accroître la souplesse, à améliorer la coordination, à réduire le stress, à augmenter la capacité de concentration et à procurer un sentiment durable de bien-être. Cet ouvrage contient :
    - 46 exercices en pas-à-pas et illustrés de dessins anatomiques en couleur pour mieux visualiser les muscles en action et perfectionner ses mouvements.
    - Chaque exercice propose des conseils de respiration, de gainage, de placement et de sécurité.
    - De nouvelles rubriques « Personnalisation » permettent de découvrir des variations pour adapter ses enchaînements en fonction de sa propre condition physique et selon sa progression personnelle.
    Cet ouvrage pratique est un outil permettant à chacun de s'approprier les mouvements de la méthode Pilates et de se perfectionner.

  • Reconnue comme médecine complémentaire, l'ostéopathie est devenue une spécialité à part entière. Elle prend en compte le corps dans sa globalité pour mieux cibler les points de tension et les dissiper. Cet ouvrage illustré vous propose une vue d'ensemble de l'ostéopathie, de ses fondements à son application quotidienne. Pascal Pilate commence par passer en revue les différentes techniques mises en oeuvre ; il propose ensuite plus de 100 exercices pratiques accessibles à tous, pour retrouver jour après jour confort articulaire et bien-être.

    Cette nouvelle édition fait l'objet d'un cahier d'exercices supplémentaires.

    Les conseils du spécialiste - Un cahier d'exercices - Des témoignages de patients ;

  • Peste, lèpre, variole, syphilis, typhus, choléra, tuberculose, grippe espagnole, polio, sida... Les épidémies ont jalonné l'histoire de l'Occident et marqué des tournants dans l'évolution de ses sociétés. Aujourd'hui encore, nous n'en sommes pas épargnés : personne n'avait anticipé la crise sanitaire liée à la Covid-19. Et certains annoncent déjà un « monde d'après », changé par le coronavirus.
    Dans cet ouvrage, Henri Deleersnijder retrace l'histoire de ces grandes épidémies, en mettant en lumière leurs divers impacts. De la peste à la Covid-19, il décortique les mécanismes de chacune d'entre elles et décrit les bouleversements socio-politiques qu'elles ont produits. De plus, l'auteur s'attache à faire des parallèles entre les crises sanitaires du passé et l'actuelle, nous invitant ainsi à prendre du recul et à mieux appréhender celle-ci.
    Une compréhension historique des grandes épidémies et de leur fonctionnement, pour mieux aborder les jours à venir.

  • Filiations incertaines, abandons, faillites passées sous silence, violences sexuelles, maladies honteuses... Chaque famille abrite ses secrets. Tant qu'ils n'ont pas été révélés, ils se transmettent de génération en génération et marquent nos vies de façon confuse et douloureuse : nous rejouons alors des scénarios qui ne nous appartiennent pas... Pourquoi et comment se constitue un secret de famille ? Quelles en sont les répercussions ? Est-il toujours dangereux ? Qui en détient les clés ? Quand et comment le révéler ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage se propose de répondre à travers les nombreux témoignages de ceux qui ont été impliqués dans un secret de famille.
    Il nous invite à repérer les incohérences et les répétitions dans notre histoire familiale pour comprendre l'origine et les enjeux de ces manques de parole. Souvent dramatique, le secret de famille ne pèse pas sur les descendants de façon inéluctable : à nous d'y mettre du sens pour nous libérer de ses effets délétères.

  • Es-tu fait pour médecine ? Qu'est-ce qui t'attend au cours de ces études ? Comment travailler efficacement dès la première année ? C'est à ces questions et à beaucoup d'autres qu'Aviscène et Marine Lorphelin répondent dans ce livre inédit. Après avoir partagé sur les réseaux sociaux leurs expériences de la fac et de l'hôpital, ils ont rassemblé tout ce qui est le plus utile pour celles et ceux qui souhaitent se lancer en médecine.

    Dans ce guide, tu trouveras :

    Des astuces et des conseils pratiques sur la façon de travailler et de t'organiser lors des révisions, et comment mettre toutes les chances de ton côté pour réussir de la 1re année à l'internat, et tenir sur le long terme.
    Le témoignage des auteurs, mais aussi ceux de nombreux autres étudiants, livrant leurs anecdotes sur les cours et l'ambiance à la fac, leurs moments de stress mais aussi de satisfaction.
    Des informations sur les réformes des études de santé, en particulier sur les parcours PAS et L.AS, mais aussi sur d'autres filières comme pharmacie, kinésithérapie, dentaire ou sage-femme.

  • Rencontres fortuites, échanges de paroles, de regards, de coups, de mimiques, de mots, actions et réactions, stratégies furtives et rapides, combats ignorés de ceux-là mêmes qui se les livrent avec l'acharnement le plus vif, telle est la matière première qui constitue l'objet, inhabituel, de la présentation de soi.
    Pour ordonner ces miettes de vie sociale - résiduelles pour la sociologie canonique qui les néglige - sur lesquelles il concentre l'attention la plus minutieuse, goffman prend le parti de soumettre à l'épreuve de l'explicitation méthodique une intuition du sens commun : le monde est un théâtre. le vocabulaire dramaturgique lui fournit les mots à partir desquels il construit le système des concepts propre à abstraire de la substance des interactions quotidiennes, extérieurement dissemblables, les formes constantes qui leur confèrent stabilité, régularité et sens.
    Ce faisant, goffman élabore dès la présentation de soi, son premier livre, les instruments conceptuels et techniques à partir desquels s'engendre une des oeuvres les plus fécondes de la sociologie contemporaine et qui sont peut-être aussi au principe de la constitution des catégories fondamentales d'une nouvelle école de pensée : en rompant avec le positivisme de la sociologie quantitative en sa forme routinisée et en s'accordant pour tâche de réaliser une ethnographie de la vie quotidienne dans nos sociétés, la présentation de soi peut être tenu pour un des ouvrages qui sont au fondement du courant interactionniste et, plus généralement, de la nouvelle sociologie américaine.

  • Toujours et partout il y eut des fous, et partout et toujours une réponse morale, sociale, médicale, pénale y fut donnée. Ainsi découvre-t-on depuis l'Antiquité une profonde réflexion sur les liens qu'entretiennent la « déraison » du philosophe et la folie du médecin. Ainsi se pose dès le Moyen Âge la question de l'enfermement des fous, qui constitue moins une logique de répression qu'une réponse pragmatique des pouvoirs publics. Si, aussitôt qu'est évoquée l'histoire de la folie, le nom de Michel Foucault revient tel un horizon indépassable, il est pourtant possible de considérer la folie autrement qu'à travers le prisme foucaldien. Voilà clairement ce que propose Claude Quétel avec cette Histoire de la folie sur la longue durée s'appuyant sur un travail d'archive sans précédent. De la « maladie de l'âme » aux névroses et aux psychoses, des temples d'Asclépios aux « HP » via l'asile d'Esquirol, de l'ellébore aux TCC (thérapies cognitives comportementales), Claude Quétel n'écrit pas l'autre histoire de la folie, mais tout simplement une histoire de la folie.

  • Ce livre expose de manière simple et très illustrée le chemin par lequel le bébé passe pour arriver à la marche et tous les bienfaits qu'il peut en tirer. Cette nouvelle édition augmentée tient compte des très nombreux échanges que l'auteur a eus, depuis la première parution, avec les parents, les kinésithérapeutes, les personnels de la petite enfance et les médecins.

    Kinésithérapeute expérimentée, l'auteur a observé et analysé avec précision les étapes qui mènent le bébé vers la marche. Par son côté pratique - des illustrations qui montrent le quotidien du bébé, un texte clair, mis en page de manière très simple et colorée - l'ouvrage a déjà séduit de nombreux parents et personnels de la petite enfance.
    On y « voit » les mouvements du bébé, on comprend facilement le chemin naturel qui conduit le nourrisson de la position « couché sur le dos » à la marche autonome et tout le bénéfice qu'un bon développement moteur peut lui apporter. L'auteur propose des conseils pour la vie quotidienne, pour le choix du matériel et des objets à mettre à disposition, mais aussi des jeux moteurs simples, faciles à partager, afin de donner au tout-petit toutes les chances d'être à l'aise dans son corps avant de savoir marcher.

    Stimulés ou pas, tous les bébés en bonne santé parviennent à marcher, sans que l'on ait besoin de leur apprendre. Toutefois, l'attitude des personnes qui les entourent peut favoriser ou freiner l'installation d'une bonne motricité.
    Forte de son expérience de kinésithérapeute, l'auteur répond aux nombreuses questions que se posent les parents et les professionnels de la petite enfance : le passage par le quatre pattes est-il important ? Faut-il aider le bébé à se mettre debout ou à marcher ? Doit-on s'inquiéter d'un petit retard d'installation de la marche ? Comment faire face à un bébé en difficulté ?
    Les nombreux dessins et photos rendent l'ouvrage dynamique, vivant et pédagogique : au service de tous les enfants, qu'ils soient en bonne santé ou qu'ils présentent une pathologie, il a pour objectif d'inciter l'entourage familial et professionnel à mieux observer les tout-petits, à s'émerveiller devant leurs exploits moteurs et mais aussi à agir au bon moment en cas d'inquiétude.

  • Les règles d'usage des écrans ne peuvent pas être les mêmes à chaque âge. La règle « 3-6-9-12 » - « Pas de télévision avant 3 ans, pas de console de jeux personnelle avant 6 ans, pas d'Internet avant 9 ans et Internet accompagné jusqu'à l'entrée en collège, vers 11-12 ans » - constitue une feuille de route pour un usage raisonné des écrans, de la naissance à la majorité, et au-delà.

    Cette nouvelle édition se présente enrichie de trois façons par rapport à la précédente, même si le message principal reste évidemment le même : l'apprentissage du bon usage des écrans commence dès la naissance, et il se fait en famille.
    1. De nombreux exemples nouveaux.
    2. La référence à des travaux parus depuis 2013 renforce l'idée que les troubles liés à la surconsommation d'écrans sont corrélés au temps passé devant un écran avant l'âge de trois ans.
    Du coup, l'accent de la prévention est déplacé. La responsabilisation se porte encore plus sur les parents qui doivent comprendre l'importance de tenir l'enfant de moins de trois ans à l'abri des écrans.
    3. L'énoncé d'un mode d'emploi pour aider les parents à tenir leurs décisions concernant les limitations du temps d'écran face à leurs enfants. Les enfants ont beaucoup plus de plasticité psychique et comportementale que tous ne le croient : profiter des changements, comme la rentrée scolaire, pour modifier les habitudes...

empty